Gustave Parking

Publié le par Scarlett

Gustave-Parking.jpgGustave Parking est passé il y a peu à Longvic en banlieue de Dijon.
Je l'ai connu par l'intermédiaire de la radio Rires & Chansons, comme beaucoup. L'inventivité est la marque de cet humoriste comme on peut le voir à son parcours. Pour résumer, Pierre Le Bras (alias G.P.) a visité pas mal de pays, rencontré des gens, a eu des idées, en a emprunté d'autres, en a fait circuler. Ses spectacles, pétris d'incitations à la tolérance, à la préservation de l'environnement et à la réduction des inégalités entre les peuples, s'en ressentent. Je parlais d'inventivité : il a expérimenté toutes sortes de spectacles, qui se finissaient dans la rue, qui étaient gratuits à l'entrée et payants à la fin, il a écrit des chansons, fait des émissions de télé et de radio, s'est essayé à l'improvisation.
Le spectacle intitulé "Mes meilleurs morceaux : le best-of" avait ces deux caractéristiques. Pour mon confort personnel, je déplore que ç'ait été un best of, car je connaissais déjà plusieurs sketches et les revoir ne m'a pas enthousiasmée.
Il serait peu dire que Gustave Parking est un homme de scène. Il se déguise sans cesse, s'interrompt sans cesse pour un jeu de mot, fabrique des instruments saugrenus et épatants à partir de trois légumes et deux ballons, nous montre des expériences inattendues et étonnantes. Il ponctue ses phrases de calembours plus ou moins bons, et saute du coq à l'âne comme s'il se souciait peu de savoir si les gens apprécient ses blagues ou non, ce qui repose, contrairement aux humoristes qui s'arrêtent trois fois par phrase pour s'entendre applaudir. Et ses gags, en plus d'être originaux et légers, sont drôles, vraiment. J'ai passé une excellente soirée.
Il faut bien que je nuance mon jugement. Gustave Parking
œuvre certes pour de bien belles causes, mais la morale répétée finit par lasser. Je ne pense sérieusement pas qu'un spectacle comique puisse changer le comportement des gens face au tri de leurs déchets ou aux injustices dans le monde, s'ils ne sont pas déjà accoutumés à y faire attention. Le message est perdu pour ceux qui n'ont aucun comportement civil, et inutile pour ceux qui en ont déjà un. Mais le message est bel et bien là en attendant, et il est ennuyeux, parce qu'il nous est répété à longueur de journée dans tous les media imaginables. Il est véhiculé par des formules qui se veulent poétiques et qui m'ont  déçue par leur trivialité. "L'humour sans poésie, c'est comme l'amour sans caresse". La phrase est vraie, mais ni jolie ni recherchée.
A plusieurs reprises je me suis ennuyée, soit parce que je connaissais le sketch qu'il faisait soit à cause de formules comme celle-là qui me laissent indifférente. Tout ça ne doit pas faire oublier que Gustave Parking est drôle et intéressant, et après tout c'est encore le principal.

Publié dans Tout et rien

Commenter cet article

Tontaine et Tonton 20/01/2008 14:09

Hi! ça boum?!Gustave Parking, cela fait des années que je le connais et que je l'apprécie à sa juste valeur, il est et reste décalé par rapport aux comiques ou ceux qui se déclarent l'être! C'est ce qui fait son charme en plus de la subtilité qu'il insuffle dans ce qui semble être absurde, très psychologue ce véritable humoriste.......Et pour ceux qui ne désirent pas le connaitre ils n'ont qu'à se 'garer' plus loin, sur une aire d'humour plus classique!Bisous my niece