L'égocentrisme

Publié le par Scarlett

Le Trésor de la langue française propose comme définition de l'égocentrisme : "Déformation du moi, involontaire et inconsciente, consistant à n'envisager le point de vue ou l'intérêt des autres qu'à partir du sien propre."
Ce mot a pris une connotation extrêmement négative à cause de sa confusion avec l'égoïsme (ne se préoccuper que de son propre intérêt et de son propre plaisir) et l'égotisme (parler de soi sans cesse).
Sans tomber dans l'excès du solipsisme, je me demande comment il est possible de ne pas être égocentrique. Puisque notre monde est basé sur les apparences (je vous arrête tout de suite, je ne supporte pas les pseudo-débats sur "pas étonnant que les filles soient anorexiques quand on voit les mannequins dans les magazines"), il faut avoir la volonté d'aller plus loin pour en savoir plus, et on n'a pas toujours cette volonté. Ce n'est pas un manque d'intérêt pour son prochain. Les exemples foisonnent. Une fille qui rit fort dans le bus avec des bijoux très brillants : ce doit être une cruche. Un garçon qui fume à la sortie du collège : sans doute un mauvais élève qui ne fera pas grand-chose de sa vie. Un homme en costume trois-pièces et aux sourcils froncés :  voilà quelqu'un dont le travail dévore la vie, il n'a plus le temps ni l'habitude de s'amuser. Ce sont bien sûr des préjugés, puisque je ne connais pas ces gens et que je changerais sans doute d'avis si j'apprenais à les connaître. Mais il n'est pas possible de parler à tout le monde, et pour la grande majorité des gens que je rencontre je devrai me contenter de la première impression.
Dans le cas des gens que j'apprends à connaître, je les découvre toujours selon un point de vue très personnel, j'interprète leurs paroles en fonction de mon vécu et de mes convictions. Je n'entends pas la même chose que mon voisin. Et c'est pour ça que je trouve l'égocentrisme non seulement courant mais normal. A de rares exceptions près (je n'ai pas vérifié moi-même que la Terre était ronde, je le crois d'après ce que m'ont dit ceux que je juge dignes de confiance), je ne peux appréhender le monde que par mes sens et ma raison. Je suis beaucoup plus encline à croire mes sensations et mes raisonnements que ceux des autres. Comment pourrait-il en être autrement?
On parlera des bonnes actions, celles qui ne rapportent rien et qu'on fait par altruisme. Que cache l'altruisme? Pour certains, c'est la quête de la vertu pour se gagner une place au paradis. Pour d'autres, c'est un service rendu, en espérant une main tendue plus tard. Bien souvent c'est juste le plaisir d'être agréable à autrui. Et quel que soit le bien fait à autrui, le plaisir qu'on en retire est réel, et je retombe sur mes pattes.

Publié dans Tout et rien

Commenter cet article

Otsu 14/11/2008 12:52

bon, après réflexion, je retire mes propos... néammoins, on peut en tirer la conclusion est qu'un égoîste est un égocentrique qui s'assume... bref, comment commenter pour ne rien dire...

Scarlett 14/11/2008 15:37


Un égocentrique se voit au centre, sans que ça soit un jugement de valeur. Un égoiste fait passer ses besoins et ses désirs avant ceux des autres, la différence est bien plus grande.


Otsu 14/11/2008 12:46

oui, mais l'égocentrisme est considéré comme un défaut, non ? donc notre manière d'agir avec les autres en fonction de ce que nous sommes nous-mêmes, nous n'y pouvons fatalement pas grand chose. Mais, après l'égocentrisme est peut être plus le fait de tout rapporter à soi dans la vie de tous les jours volontairement... et de ne jamais chercher à ressentir le vécu des autres en fonction de leur vécu, justement... mais bon, ce n'est là que mon humble avis.

Scarlett 14/11/2008 15:35


L'égocentrisme est effectivement considéré comme un défaut, ce que je ne trouve pas juste. C'est simplement se voir comme le centre de son monde, par empirisme; comment pourrait-il en être
autrement? Je ne pense pas que ce soit conscient ou volontaire.


Mamba 16/07/2008 10:14

Pour le coup je suis d'accord. Difficile de ne pas être égocentrique lorsque toute nos perseptions et ressentis sont analyser par notre propre cerveau. D'ailleur les 3/4 du temps nous COMPARONS une situation à ce que nous avons vaicu ou aurions ressenti devant cette sitution. Autrement dit notre mechanisme psychologique même est un mechanisme égocentrique. CQFD moi j'dis ;)

deujeff 06/05/2008 23:49

juste pour titiller ta plume : tres jolie photo

Scarlett 08/05/2008 15:43



Merci beaucoup, c'est pas mon nombril!