L'art de la pensée négative

Publié le par Scarlett

L'Art de la pensée négative, de Bard Breien, est un film norvégien pour le moins étrange dont j'avais entendu parler par cet article de Davy Mourier. Geirr est devenu handicapé à la suite d'un accident. Depuis, il envoie paître tout le monde, y compris sa compagne qui, sur le point de le quitter, décide d'inviter une association d'handicapés moteurs pour les aider à surmonter leurs problèmes. Mais Geirr les accueille en les arrosant de neige carbonique. Après avoir démoralisé chacun et avoir exclu les valides de son salon, il va expliquer aux autres l'art de la pensée négative, qui peut se résumer par "on les emmerde tous", c'est-à-dire les valides et leur mauvaise conscience, leur positivisme ridicule et leur lâcheté.

Que cela soit clair, tout le monde en prend pour son grade, valide comme handicapés. Des premiers, on voit la mesquinerie, l'avidité et leur tendance insupportable à vouloir infantiliser les invalides. Les seconds sont grotesques dans leurs tentatives pour être beaux et normaux. Je suis sortie du cinéma perplexe et un peu déçue. C'était beaucoup moins drôle que ce à quoi je m'attendais, néanmoins l'Art de la pensée négative laisse beaucoup à réfléchir, et j'y ai très fréquemment repensé depuis, ce qui est le signe à mon humble avis d'un bon film : la réflexion dure plus longtemps que le film lui-même.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Jerom 03/12/2008 20:25

Très bien vu, ta dernière phrase!

Scarlett 04/12/2008 16:24


Merci.