Noël 2008 sera geek ou ne sera pas

Publié le par Scarlett

A l'approche de Noël, les moutons se rassemblent en troupeaux en suivant un instinct qui les pousse, sans doute en hommage à leur ancêtre l'agneau qui réchauffa le petit Jésus dans sa crèche, à aller chasser le cadeau en grande surface. Je n'ai pas fait exception à la règle, il faut dire que la laine tient chaud en cette saison et que, les pingouins l'ont bien compris (ou les manchots), l'union, à défaut de toujours faire la force, fait la chaleur (et fait la queue pour payer).
C'est la Fnac que j'avais choisie comme étable cette année, et j'ai donc fait mes achats au milieu de la foule et des décorations qui pendaient au plafond. C'étaient des bouts de carton représentant des décorations habituellement placées dans le sapin, mais en plus gros et sans le sapin. Et puis je découvris que les espèces de flocons de neige et de boules de Noël représentaient autre chose que de simples décorations. C'étaient des accessoires informatiques.
Je recensai des souris de Mac (première image), des casques hi-fi (deuxième image), des extrémités de câbles USB (troisième image) et des webcams (quatrième image). Ce sont les webcams qui m'ont le plus intriguée. Si elles sont devenues un accessoire considéré indispensable pour pas mal d'internautes, elles sont aussi le symbole de sociétés de moins en moins futuristes et de plus en plus actuelles, les sociétés où la population est surveillée. De 1984 aux fichiers Edvige et Cristina, les caméras, en dehors des plateaux de tournage, n'ont jamais eu bonne réputation. D'où mon étonnement : la décoration des magasins, en toute logique, doit donner envie d'acheter, ou à défaut faire que le consommateur se sente bien dans le magasin et ait envie de revenir. J'écarte la thèse de la publicité vaguement subliminale : il m'a fallu quelques minutes pour identifier les formes de flocons et leur associer des accessoires informatiques, (et les souris de Mac comme sur l'image ne sont pas le modèle le plus répandu) et je pense que les couloirs de la Fnac sont suffisamment pourvus en produits-pulsion (calendriers aux jolies photos et cartes-cadeaux à côté des caisses, étiquettes "promotion" et "coup de c
œur" en tête de gondole) pour ne pas avoir recours à ce genre de méthodes, et je suis de toute façon convaincue que la publicité subliminale ne fonctionne que dans le cadre de l'achat de nourriture ou de gel douche. Les achats informatiques ont des conséquences plus durables, et le consommateur fait plus attention que s'il s'agissait d'un sandwich qui lui fait de l'œil dans une vitrine. Quoi qu'il en soit, je me demande si c'est juste une blague entre les quelques geeks chargés de créer les décorations de Noël ou s'il s'agissait réellement d'une opération marketing. On me dira peut-être que je suis trop naïve, mais je ne crois pas que des boules de Noël en forme de câble USB donnent aux gens l'envie d'offrir des ordinateurs (on n'offre pas de câbles en cadeau).
Pour finir, les images viennent du papier cadeau fourni par la Fnac et photographié par ma propre webcam (ce qui en explique la piètre qualité). Vous pouvez en déduire que mon avis est conditionné par le fait que je possède déjà une webcam, et aussi que visiblement je n'ai pas d'appareil photo numérique, défaut auquel vous pouvez remédier à la Fnac qui vend, donc, des accessoires informatiques.

Publié dans Geekeries

Commenter cet article