Les aventures d'Anselme Lanturlu

Publié le par Scarlett

Drôle de nom pour de drôles de BDs. Les aventures d'Anselme Lanturlu
Dans les années 1970, il est sollicité pour donner quelques cours de sciences aux étudiants de la faculté de philosophie d'Aix-en-Provence. Il se heurte à l'épineux problème de l'incompréhension des étudiants face aux formules  mathématiques qu'il allonge sur le tableau noir. Il décide donc de leur faire découvrir la science par des expériences simples (dont beaucoup se retrouvent plus tard dans ses bandes dessinées). Les étudiants de philosophie se révèlent de plus en plus curieux. Ils veulent parler d'entropie, de relativité, de géodésiques, ce qui oblige Jean-Pierre Petit à revoir tout son programme d'enseignement.
L'histoire est encore longue, tout ça pour dire que Petit choisit la bande dessinée (il avait déjà publié deux histoires dans le journal de Spirou, Le voyage du maxiflon en 1969 et Le Secret du Maelström en 1971 sous le nom de Lartie Shaw) pour diffuser son oeuvre de vulgarisation scientifique. A partir de 1979, les aventures d'Anselme Lanturlu paraissent, principalement chez Belin, et quatre albums chez une autre maison d'éditions depuis disparue.
En 2005 est créée l'association Savoir sans frontières dont le but est la transmission du savoir, et plus particulièrement scientifique et technique, à tous les publics (ce qui signifie gratuité, traduction dans le plus de langues possibles et accessibilité aux moins instruits), principalement par le biais d'Internet.
C'est avec une joie réelle que j'ai retrouvé Anselme Lanturlu. Je l'avais découvert au lycée grâce au tome Tout est relatif dans lequel j'avais enfin compris ce qu'était la théorie de la relativité (que j'ai oubliée depuis, mais passons). Anselme Lanturlu est un garçon ordinaire, voire légèrement idiot, qui pose beaucoup de questions auxquelles s'empressent de répondre ses amis, en particulier Sophie. Les dessins ne sont pas fabuleux mais restent très corrects pour de la vulgarisation scientifique et le ton est léger, bon enfant voire drôle grâce aux remarques de l'escargot Tyresias.

Pourquoi Lanturlu? Parce que le fils de Jean-Pierre Petit chantonnait une comptine :
"La poule noire dans le potager
A crié comme une enragée
Les fermiers sont venus la voir
Il a dit qu'il allait pleuvoir
On ne l'a pas cru, Lanturlu
Et mon beau chapeau est perdu."

sont une série de bandes dessinées de Jean-Pierre Petit, astrophysicien et ancien directeur du CNRS.
Tous les albums (et quelques autres publications) sont disponibles en français (mais pas seulement) à cette adresse.
Cliquer ici pour une biographie impressionnante de l'auteur et un classement par difficulté croissante des albums.

Publié dans Tout et rien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article