Là-haut

Publié le par Scarlett

Le dernier film de Pixar raconte l'histoire de Carl Fredricksen, qui décide à 78ans de partir découvrir l'Amérique du Sud, comme il l'avait promis à sa défunte épouse assoiffée d'aventures. Il choisit d'embarquer à bord de sa propre maison, soulevée par des milliers de ballons gonflés à l'hélium. C'est alors qu'on sonne à la porte : Russell, un jeune scout plein de bonnes intentions qui était sur le perron lors du décollage, veut aider M. Fredricksen pour obtenir son badge "aide aux personnes âgées", le dernier de sa collection.

Ca n'a pas l'air fantastique comme ça, le point de départ est amusant mais je me demandais ce qui pouvait bien être digne d'intérêt dans une maison suspendue, hormis le décollage. Et pourtant, j'ai adoré Là-haut. Les personnages sont attachants, les couleurs sont jolies, l'histoire ne s'arrête pas à l'envol de la maison et se laisse suivre sans déplaisir malgré certaines scènes prévisibles. Je crois que c'est le premier film d'animation que je vois (il se trouvera bien quelqu'un pour me rappeler que j'ai tort) où les animaux ont un comportement d'animaux. Je pense bien sûr au chien Dug, tout à la fois ridicule et affectueux, et donc absolument hilarant. En dire plus serait probablement me répéter, le mieux est d'aller vérifier par vous-même. Le film est sorti en 3D, les spectateurs ayant des lunettes spéciales. Mais c'est loin d'être le cas de la majorité de ceux qui l'ont vu, et ce n'est pas le mien, je ne développerai donc pas.

Mady en parle sur son blog aux madeleines.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article