Les cloches

Publié le par Scarlett

Mon beau tzigane mon amant
Écoute les cloches qui sonnent
Nous nous aimions éperdument
Croyant n'être vus de personne

Mais nous étions bien mal cachés
Toutes les cloches à la ronde
Nous ont vus du haut des clochers
Et le disent à tout le monde

Demain Cyprien et Henri
Marie Ursule et Catherine
La boulangère et son mari
Et puis Gertrude ma cousine

Souriront quand je passerai
Je ne saurai plus où me mettre
Tu seras loin Je pleurerai
J'en mourrai peut-être

Guillaume Apollinaire, Alcools
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ichiclo 12/10/2006 18:13

je sonne moi aussi,et je t'aime eperdument^^j'en mourrai surement.je te reconnais bien là,appolinairophile^^