Adulte

Publié le par Scarlett

Je ne me sens pas adulte.
C'est une pensée qui m'a frappée en lisant le blog de Kana (il y avait une phrase là-dessus). Officiellement, je suis adulte (j'aurai 19ans dans très peu de temps), physiquement je suis pas petite et quelques rondeurs aux endroits stratégiques indiquent que je n'ai plus dix ans. J'arrive à tenir une conversation à peu près sensée (je vous vois venir, bande de vipères...), je fais mes courses toute seule, je me soigne quand je ne vais pas bien et je ne prends plus la peine de cacher des choses à mes parents.
Je ne vous parle pas du syndrome de Peter Pan (celui du jeune homme qui préfère rester un enfant plutôt que grandir et faire face aux responsabilités des adultes) ou de celui de Blanche-Neige (à l'inverse, celui de la jeune fille qui veut grandir trop vite et faire concurrence aux femmes adultes comme sa belle-mère). Je ne sais pas ce qui me manque, peut-être simplement l'expérience, mais pour l'instant je pars toujours avec en tête l'idée que je suis plus jeune que les autres, que j'en sais donc bien moins qu'eux et que j'ai encore tout à apprendre. Et aussi accessoirement que j'ai la mentalité d'une collégienne. Jusqu'à preuve du contraire, je ne suis pas une femme, je suis une fille.

Pour l'anecdote, en cherchant une image pour illustrer cet article, je suis tombée sur une photo d'un gamin qui disait à son père : "Dad, when I grow up I want to be a total asshole, just like you."

Publié dans Tout et rien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kilim^^ 03/04/2007 13:51

Puis-je te rassurer ? A 26 ans, j'ai l'impression d'avoir "régressé" ! J'ai moins le temps de me prendre la tête avec des réflections comme au lycée, j'ai appris à déconner, rire sur des débilités.Dans mon cas, c'est celà, "grandir" : apprendre à dédramatiser, à rire, prendre le plaisir de vivre sans se prendre la tête... Tu remarqueras que je parle de "grandir". Plus le temps passe, plus je découvre que les adultes sont des corps matures avec, pêle mêle dedans, leur expérience, leurs raisonnement , leurs rêves d'adultes et leurs frayeurs et leurs déceptions de gosses...Pour ma part, je ne sais plus ce qu'est un adulte; ceux que je connais se sont pour la plupart écroulés. Ceux qui sont restés conformes à eux mêmes, je ne suis pas certaine de pouvoir devenir à leur image... Au mieux, j'ose vouloir me grandir (par l'écrit), mais devenir adulte ? Perplexe...voilà, c'était la réflexion du jour ^^

Scarlett 04/04/2007 09:45

En même temps j'ai fait du chemin depuis que j'ai écrit cet article."Apprendre à dédramatiser", je l'ai toujours su. Vivre "sans me prendre la tête", j'en suis capable mais je n'aime pas ça. J'aime réfléchir sur tout et surtout sur moi.Je m'apprends chaque jour.Et sinon, c'était gentil de ta part mais je n'avais pas besoin d'être rassurée...