Even & Lullaby

Publié le par Scarlett

Un certain commentateur anonyme m'a emmenée voir un concert à la Vapeur la semaine dernière. Les deux groupes à l'affiche étaient Even et Lullaby.
Even se décrit comme "influencé par la scène pop/rock et ambient anglaise,[... imprégnant] ses compositions d'une atmosphère qui lui est propre, entre rythmes incisifs et mélodies mélancoliques". Je suis d'accord, quoique je n'aurais peut-être pas choisi ces mots-là. J'ai trouvé l'ambiance intimiste, calfeutrée et suave, le son jamais bruyant ni cependant endormant. Mes références musicales étant limitées, je dirais que ça m'a fait penser à du Scorpions et à du Aaron, ce qui pour moi est très positif.
Quatre dijonnais (Sébastien à la guitare et au chant, Patrick à la batterie, Cédric aux claviers, Anthony à la basse) composent ce groupe formé début 2006.

"Lullaby est un trio qui navigue entre emo-pop et indie-rock avec des guitares tantôt mélodiques, tantôt noisy, au service de mélodies efficaces. Une ambiance noire et mélancolique domine des compositions qui passent au gré des envies de longs passages instrumentaux à un rock brut de décoffrage", dit l'article de la ville de Dijon. Je suis beaucoup moins d'accord. Outre que je n'ai aucune idée de ce que sont l'emo-pop et l'indie-rock, je n'ai pas trouvé les mélodies et encore moins la mélancolie. Je n'ai entendu que du rythme, qui couvrait souvent la voix du chanteur, et rien qui me donne envie de m'y arrêter, de prêter attention aux paroles. Je suppose que le jeu de scène surexcité du chanteur et du bassiste y est pour quelque chose. En bref je n'ai pas aimé, je ne pense pas qu'il soit utile de m'étendre sur le sujet.

Publié dans Tout et rien

Commenter cet article