Jam session à la Vapeur

Publié le par Scarlett

Je suis allée, toujours avec mon commentateur anonyme, assister à une jam session à la Vapeur (c'est le nom d'une salle de Dijon). Au programme : boeuf de jazz. Je vais partir du principe que vous êtes aussi ignares que je l'étais hier, bien que je n'en croie pas un mot, mais faisons comme si. Un boeuf, c'est une improvisation à partir d'un thème connu de tous, et à laquelle tous les musiciens volontaires sont conviés.
Au départ, il n'y avait que trois musiciens, un bassiste, un batteur et une claviériste. Je n'ai jamais vraiment aimé le jazz parce que je trouve qu'il ne donne qu'une ambiance, un fond sonore pour autre chose, et que donc à n'écouter que du jazz il y a quelque chose qui manque. Leur musique m'a confortée dans cette idée, d'ailleurs au grand désespoir du commentateur anonyme effaré de mon impolitesse, j'ai pris un magazine pour lire un article très instructif à propos de Juliette, et cela ne m'a pas empêchée de suivre la musique (il ne m'a pas crue).
Ensuite est venue l'heure du boeuf, j'étais plutôt curieuse, j'en ai même délaissé mon magazine (de toute façon j'avais fini l'article). Première impro sur Couleur Café, un joueur de djembé, deux guitaristes (guitare sèche et électrique) et une chanteuse sont montés sur scène accompagner les trois autres. Le résultat fut inégal, très original et harmonieux par moments, complètement bancal parfois, mais enfin c'était plutôt bien trouvé. Ensuite, une deuxième improvisation sur Savez-vous planter les choux? J'aurais préféré ne pas connaître le morceau, car en fait cela m'a fait rire et je n'ai pas pu apprécier. Je ne sais pas si c'est moi qui n'ai pas pu m'empêcher de trouver ridicule la fille qui sussurrait "A la mode de chez nous", ou si c'était réellement moins bon que le morceau précédent, mais quoi qu'il en soit nous avons décidé d'en rester là.
En fin de compte je suis restée sur l'idée que je me faisais du jazz, un accompagnement pour autre chose, mais je connais un peu mieux maintenant. Je suppose qu'il y a aussi du bon jazz et du moins bon, mais pour l'instant je ne suis pas fan. Pour autant je ne regrette pas, j'ai vu de mes yeux ce qu'était un boeuf, je me suis fait mon opinion et c'est toujours ça de pris.

Publié dans Tout et rien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géant lunaire 05/10/2007 15:42

« Je n'ai jamais vraiment aimé le jazz parce que je trouve qu'il ne donne qu'une ambiance, un fond sonore pour autre chose, et que donc à n'écouter que du jazz il y a quelque chose qui manque. »Bonjour Scarlett,Je ne suis pas encore allé voir qui est cette Juliette qui a le toupet – et le pouvoir – de détourner votre attention (visuelle, sinon auditive) d'un bœuf en cours. Fût-il très médiocre, je suis quant à moi incapable de regarder ailleurs : un bœuf c'est comme un numéro de cirque, c'est un spectacle qui sollicite mes yeux autant que mes oreilles : les musiciens qui s'y livrent ont des manières d'acrobates dans le jeu collectif, de funambules dans les solos. Les gestes qu'ils font, leurs mimiques en disent long sur les frayeurs et les extases qu'ils traversent : passages difficiles ou "casse-gueule", instants fusionnels, intuitions surnaturelles, signes échangés (quelque chose comme "On accélère !", "On arrête au prochain tour ?", "Eh ben t'as trop fumé ou quoi ?", "Je me lance !", "Aïe !!! Mon pouce !", ...et tout ce qui peut s'échanger par les regards et la gestuelle). Bref, je suis à l'affût de tout, et surtout, il faut bien le dire, d'une circonstance propice à ma propre intervention ! Oui, j'en suis un. Je ne raterais pour rien au monde (si ce n'est pour ma fille) une occasion de bœuffer. Ainsi ma position fait miroir à la vôtre, mon ignorance aussi : je donnerais cher pour ressentir le temps d'un frisson, "rien qu'une fois", ce que ressent le public qui assiste à nos prestations. Quand je veux jouer au spectateur, j'ai beau faire je ne le suis pas. Et voilà que je tombe sur vous !Je ne suis pas encore allé voir Juliette mais c'est inutile : je sais déjà que votre article m'intéresse. Il porte en germe des sujets de discussions comme je les aime, passionnées, inépuisables et laissant, comme dans un bœuf,  une large place à l'improvisation. Il porte aussi la contradiction, ce qui est très précieux parce que je ne peux l'espérer des musiciens qui fréquentent Bœuforiques !(http://boeuforiques.over-blog.com). C'est le nom du blog d'où je vous écris.Par exemple, à propos de votre définition du jazz, "un accompagnement pour autre chose", je me suis demandé si vous connaissiez le concept de Musique d'ameublement (ou d'ornement ?) inventé par Erik Satie ? Satie, un jazzmane de la première heure en France ; or ses compositions ameublantes sont précisément fondées sur la répétition en boucle de courtes phrases instrumentales aux effets de chevauchement (je ne sais pas si je suis très clair...?). Une expérience à rapprocher des traditions minimalistes extrême-orientales (musique balinaise...), en tout cas aux antipodes de l'improvisation... et du jazz ! Paradoxal, non ?Je m'en vais dès aujourd'hui mettre en lien votre article sur le blog que j'administre, et même y publier ce commentaire sous forme de lettre ouverte. Vous pourrez y répondre, vous y êtes même invitée ; avec votre autorisation je publierai votre réponse. Ce serait alors la naissance sur Bœuforiques d'une nouvelle catégorie, qui pourrait s'intituler Diablogues (?)...Qu'en dites-vous ?Au plaisir,

Scarlett 08/10/2007 00:54

Réponse sur  Boeuforiquesanti_bug_fck.

A-nonyme 09/03/2007 15:08

Je sais de source sure que ton accompagnateur t'as crue lorsque tu as déclaré que tu arrivais a suivre la musique ;)C'est vrai que pour une découverte du jazz, il aurait pu trouver mieux le bougre, mais il fallait bien essayer ;)Et puis bon, dire qu'on aime pas le Jazz, mais que lisa Ekdhal c'est bien me semble légèrement abusé :p

Scarlett 10/03/2007 00:32

Je crois que je vais dire que tous les concerts qu'il m'emmène voir sont "pas mal" mais sans plus, comme ça il va se surpasser pour en trouver des encore mieux...chouette chouette chouetteEt Lisa Ekdahl c'est ça

Killian 09/03/2007 13:00

Toi tu va avoir le droit à du jazz qui swing je crois !     

Scarlett 10/03/2007 00:40

J'espère bien! :-D