La cité interdite

Publié le par Scarlett

J'ai eu envie de voir La cité interdite parce que je venais de voir le magnifique Hero du même Zhang Yimou et que ça intéressait aussi mon commentateur anonyme avec qui je n'étais encore pas allée au cinéma.
L'empereur Ping (Chow Yun-Fat) revient brusquement d'une campagne, à la veille de la Fête des Chrysanthèmes. Sa seconde épouse, l'impératrice Phénix (Gong Li), apprend, par une ninja qui refuse de lui révéler pourquoi elle se met sous ses ordres, que l'empereur a fait empoisonner le remède qu'elle doit prendre toutes les deux heures. Elle décide alors de le forcer à abdiquer et tente de fomenter un complot afin de faire de son fils (le cadet) le prince héritier.
Chacun prépare la fête en s'efforçant de préserver les apparences : l'empereur nomme le médecin qui lui fournit le poison gouverneur de province afin de l'écarter du palais, le prince héritier tente vainement de cacher sa liaison avec la fille du médecin et le prince cadet s'affole de voir sa mère fiévreuse broder des chrysanthèmes à n'en plus finir, tandis que le plus jeune prince semble être oublié de tous.
Ce film est très beau, c'est indéniable. Le complot gangrène le palais impérial au fur et à mesure que la maladie gagne l'impératrice. La monarchie resplendit d'or qui sonne creux, les trahisons fleurissent à l'ombre des révérences. L'empereur est sublime dans son dédain, l'impératrice est somptueuse dans son amertume, les chrysanthèmes semblent être faits pour accueillir sur leurs pétales dorés l'incarnat des gouttes de sang des soldats sacrifiés.
On a envie d'y retourner, pour être certain de tout assimiler, et pour s'éblouir encore de toute cette splendeur.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Kilim^^ 03/04/2007 12:49

Ahem, désolée pour les \\\, je sais pas pourquoi il y en a eu plein, là ?

Kilim^^ 03/04/2007 12:48

Je me permets de poser un comm' ^^ Ce film là m\\\'a laissée perplexe... J\'ai mis du temps à y cogiter... Alors quoi, qu\\\'est-ce qui me chiffonne ? Peut être m\'attendais-je à plus d'esthétique, de la part de Zimou ? Le film n'a rien de très travaillé au niveau des cadrages, de la photo, comparé à ses  travaux précédents. Il a tout misé sur le décor, somptueux, au demeurant. La musique aurait pu rattrapper le coup, ce n'est pas le cas. Habituée à mieux, je m'attendais à mieux, ce qui m'a gâchée un peu la joie de la découverte...Durant le récit, j'ai cherché dans quel personnage je pouvais me projeter (je suis comme ça, j'ai besoin de pouvoir me projeter dans un perso...) et c'est finalement en chow yun fat que j'ai trouvé ma place. Pour lui, que j'ai compati de l'échec familial, malgré sa tendresse (jamais dévoilée) pour ses fils. Et de cela, je ne suis pas contente du tout.Car cet empereur, qui est l'incarnation de l'Etat, d'une institution qui doit demeurer (céleste) pérenne, hors passion, intransigeant car perfectionniste, cet empereur qui incarne aujourd\\\'hui le pouvoir et l'organisation (dans son palais, et, on le devine, à la guerre)... Cet empereur a été auparavant lieutenant , a fait mettre en prison sa concubine (et mère de son -ses?- fils) afin de satisfaire un mariage carriériste. De plus, cet empereur décide d'empoisonner son épouse,  et la raison m'en échappe ; voulait-il couper le lien ombilical entre la mère, et son fils avant qu'il le promeuve à de hautes responsabilités d'Etat, faire de ce fils capable, un homme détaché de ses passions, afin que la loi, la règle perdurent ??? Si c'est ça, c'est pire que ce que je croyais...C'est cela, qui me tracasse : ce que l'homme perd (en passions, en famille, en sentiments) pour se grandir en tant que chef d'Etat. Enfin, l'homme et la femme, car de son côté, cela faisait belle lurette qu'elle complotait à faire faire ses chrysanthèmes, l'impératrice.Voilà, sans doute, pourquoi j'étais mitigée : de voir comment des gens de coeur sont pris dans les maillons d'un Etat. J'aime pas cette fin.Ceci dit, on va croire que je n'ai pas apprécié le film : si j'ai été décue, si j'en voulais plus, c'est forcément que j'ai apprécié les talents des acteurs, l'héroisme, la tragédie... le film, quoi ^^

Scarlett 04/04/2007 09:38

Je l'ai trouvé très beau... N'ai-je pas vu assez de ses films? En tout cas c'était plutôt agréable...Je crois qu'on peut trouver en chaque personnage matière à s'identifier : la légitime vengeance de l'impératrice, le dévouement de son fils pour elle, la tristesse pleine de dignité de l'empereur... Mais on ne peut pas comprendre tous leurs choix, et justement là réside le mystère.