Les 300

Publié le par Scarlett

Les 300 de Zack Snyder est à aller voir. Il n'est pas à comprendre, juste à admirer.
Pour l'histoire, c'est le récit de la bataille au défilé des Thermopyles, celle qu'on vous a racontée en cours d'histoire ou de grec, que vous n'avez pas forcément écoutée, ou alors juste d'une oreille, en souriant parce que le nom est exotique et que défilé, quand même, ça fait haute couture. C'est l'histoire du roi de Sparte, Léonidas, qui emmène avec lui 300 de ses fiers guerriers pour combattre les milliers de soldats de l'armée perse qui veut envahir la Grèce, avec Xerxès à sa tête. Les Spartiates sont réputés pour leur courage et leur bravoure au combat. Ils vont combattre le flot des ennemis, protégés par la topographie du défilé des Thermopyles, les "Portes Chaudes". Là, le surnombre des Perses n'aura plus d'effet. Jusqu'à ce qu'un traître indique à Xerxès le sentier qui permettra à ses troupes d'encercler les Spartiates.

Les images sont magnifiques, la pellicule capte des instants de beauté à l'état pur, tant que c'en est presque palpable. Stélios qui bondit, sauvage et félin, pour aller frapper l'émissaire perse, et son corps comme suspendu en l'air. La danse extatique de l'oracle virginale. Les injonctions impérieuses du demi-dieu persuadé que rien ne peut le défier.
Du côté des phrases qui claquent, on est servi également. Peut-être un peu trop. Zack Snyder joue sur le fil du rasoir, il oscille entre juste mesure et surenchère. Son film regorge d'éclats sublimes, au prix de plans exagérés.
Chaque scène nous montre les corps musculeux des guerriers téméraires, dans des poses étudiées pour nous les faire admirer. C'est très évident, mais on ne se plaint pas, on est venu pour ça. Mais Gerard Butler (Léonidas) ne parle pas, il tonne. David Wenham (Dilios) a des trémolos dans la voix, étrange pour un Spartiate, etc. En bref, on en prend plein les mirettes et on en redemande, mais il ne faut pas chercher plus loin.

Comme vous avez de grandes dents, roi Léonidas! C'est pour mieux hurler, mon enfant...

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Jéj 09/04/2007 23:48

Il ne reste plus qu'à lire le comix originel de Frank Miller, pour comparer (on y retrouve les mêmes élans héroïques, les mêmes dialogues acérées, etc.) ^^  Pis comme ya pa encore eu de critiques de BD sur ton blog jusqu'à présent...ça fera l'occasion ;) ( je serais curieux de voir ta manière d'analyser sur une bd :D ).

Scarlett 10/04/2007 08:28

Tiens, des critiques BD, il faudra que j'y songe...J'avais feuilleté la BD Sin city sans m'y arrêter par manque de temps, j'avais trouvé ça beau. Mais les BD sont comme les livres : désespérantes, parce qu'il y en a tant à découvrir et que j'ai si peu de temps...

Kilim^^ 03/04/2007 13:18

Voilà un commmentaire qui donne envie de le voir, ce film ! ^^

Scarlett 04/04/2007 09:40

Hu huC'est le but!