Avatar

Publié le par Scarlett

http://images2.wikia.nocookie.net/jamescameronsavatar/images/7/7e/Jakeseedofsoul.pngPandora est une planète qui regorge d'un minerai qui pourrait résoudre les problèmes d'énergie des Terriens. Un groupe de savants a mis au point des corps artificiels reproduisant les corps des autochtones - les Na'vi - et que l'on peut piloter à distance. Ce stratagème permet aux humains d'explorer la planète sans courir le risque de mourir asphyxié, et de se mêler à la population locale. Suite à la mort d'un scientifique de l'équipe, son corps artificiel est confié à son frère jumeau Jake, qui est le seul physiquement capable de le piloter. En ancien marine bête et discipliné, ce dernier accepte d'aider l'armée à gagner la confiance des indigènes pour les inciter à quitter leur territoire et laisser les humains exploiter les ressources en minerai. Bientôt, il se sent l'un des leurs et n'a plus envie de les trahir...
Le scénario très bateau se découpe en trois parties : la découverte, l'assaut, la révolte. Si la découverte de la nouvelle planète, de sa faune, sa flore et des coutumes de ses habitants est époustouflante, le reste est totalement désespérant. C'est un déchaînement de violence et de cruauté qui m'a laissé un sentiment d'écœurement. Cela m'a rappelé toutes sortes d'anecdotes macabres tirées de mes cours d'histoire sur les guerres du XXème siècle. Or, si je ne nie pas la tendance destructrice de l'être humain, ce n'est certainement pas ce que j'avais envie de voir en achetant ma place pour Avatar. En fait, j'aurais été ravie de m'arrêter au premier tiers du film et de rester sur mon envie de faire partie de la tribu des humanoïdes bleus.
http://photo.parismatch.com/media/photos2/3.-photos-culture/cinema/avatar-clone/931471-3-fre-FR/Avatar-clone_articlephoto.jpgCôté prouesse technique, il y a bien sûr beaucoup à dire. Je ne suis pas persuadée qu'Avatar ouvre une nouvelle ère de cinéma en 3D comme on l'a souvent dit. On n'a pas l'impression de papillons qui sortent de l'écran comme ça a pu être le cas avec les vieilles lunettes rouges et vertes, l'accent est cette fois mis sur la profondeur du champ de vision.
Dans la réalité, l'impression des trois dimensions vient des différences de netteté entre plusieurs plans, qui changent suivant l'objet regardé : l'œil accomode pour que l'objet regardé soit toujours net, par distorsion du cristallin. Bien que le film soit filmé en 3D, la caméra garde un point de vue particulier qui ne remplace pas l'œil humain et les images deviennent légèrement floues si l'on veut regarder quelque chose qui n'est pas visé directement par la caméra : il faut apprendre à laisser flotter son regard, à se laisser porter passivement et j'ai bien mis une demi-heure pour m'y habituer, sans parler des lunettes censées s'adapter aux lunettes de vue mais qui font mal au nez tout de même.
L'animation est très bien faite et les corps habités par les colons ressemblent réellement aux acteurs. Il était étrange de voir Giovanni Ribisi dans un rôle différent des débiles profonds qu'il incarne habituellement. C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé l'impressionnante Sigourney Weaver. En revanche, je ne comprends toujours pas l'engouement du grand public pour les héros stupides, déraisonnables et fiers de l'être (je m'étais déjà énervée devant le personnage de James Kirk dans Star Trek).
Avatar est beau (et n'a probablement pas besoin de la 3D pour ça) mais guère intéressant et ne vous réconciliera pas avec l'humanité.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alastor 06/03/2010 20:00


D'accord, comme c'est mon cursus je me suis poser la question ^^


Alastor 06/03/2010 18:17


En effet ça parait logique. Je vois que tu es assistance dans une école anglaise. Tu n'as pas fais une fac d'anglais par hasard?


Scarlett 06/03/2010 19:48


Exactement.


Alastor 06/03/2010 14:02


Dernière mise à jour 6 janvier...Tu as abandonné ton blog depuis?


Scarlett 06/03/2010 17:58


Non. Mais je suis partie vivre d'autres aventures en Angleterre (voir La concierge est dans l'escalier) et je ne suis plus tout à fait dans le même état d'esprit. De plus je fais des tas de découvertes, mode de vie anglais oblige, qui
intéresseront peut-être quelques personnes de mon entourage mais pas le "grand public". Or, sans prendre la grosse tête, c'est au "grand public" que ce blog s'adresse, à ceux qui partagent mes
centres d'intérêt et pas nécessairement les gens de mon entourage.
Donc le blog est entre parenthèses, je poste rarement et jeprendrai sans doute un rythme de publication plus soutenu à mon retour.


Alastor 06/03/2010 01:16


Vraiment très intéressant ton blog. Je reviendrais. Pour ce qui est d'avatar, j'ai beaucoup aimé la réalisation et la maitrise du numérique mais j'ai connu Cameron meilleur en ce qui concerne le
scénario. C'est le mythe de pocahontas et du nouveau monde transporté dans l'espace et croisé avec "Danse avec les loups" (c'est dingue à quel point les deux films se ressemblent!). Bref pas très
original mais ça reste un spectacle prenant.


Scarlett 06/03/2010 12:22


Merci!