Henri Désiré Landru

Publié le par Scarlett

Landruplanche landruScénario : Christophe Chabouté
Dessin : Christophe Chabouté
Editeur : Vents d'Ouest

 

C'est la Première Guerre Mondiale. Henri Désiré Landru, père de quatre enfants, s'est arrangé pour ne pas être envoyé au front. Il gagne sa vie en escroquant des dames esseulées ou veuves de guerre qu'il rencontre par le biais d'annonces matrimoniales. Un jour cependant, la dame n'est pas aussi crédule que les autres et lui joue un vilain tour...

 

Chabouté nous offre une vision de Landru en homme floué, petit escroc peu ambitieux victime d'une machination macabre. Le dessin, tout en noir et blanc, donne au tout une atmosphère froide et hostile au personnage, avec en leitmotiv la bâtisse imposante et lugubre de Gambais où il emmène ses conquêtes pour les détrousser.

 

Malgré tout, Henri Désiré Landru ne m'a fait ni chaud ni froid. Pas de pathos ou d'animosité pour le personnage qui reste étrangement passif et silencieux tout au long de l'histoire. Le dessin de Chabouté, qui donnait tant de force aux autres BD que j'avais lues (Tout seul, Un îlot de bonheur, Quelques jours d'été) ne montre que la laideur d'une époque sans pousser jusqu'au tragique. Une fois passée la surprise du point de vue adopté, j'ai lu sans grand intérêt.
dédicace landruTout le monde n'est pas de cet avis. Henri Désiré Landru a remporté le grand prix RTL de la BD en 2006.

Publié dans Lectures

Commenter cet article