L'étirement du plexus brachial

Publié le par Scarlett

1.jpgDessin et scénario : Sylvain-Moizie
Éditeur : Delcourt
Collection : Shampooing


De premier abord, c'est moche, mais ça intrigue. Les dessins sont un joyeux fouillis, dans le genre un peu punk, festif. Les personnages ressemblent à des clowns, c'est en deux ou trois couleurs seulement (qui vont changer avec les chapitres, mais sans devenir plus nombreuses).
On commence avec un jeune homme dont on ne connaît pas le nom et qu'on appellera Machin, dont la femme (appelons-la Machine) est enceinte et sur le point d'accoucher. Il raconte ses quelques angoisses, mais surtout son agacement face à tous les gens qui lui plombent le moral par anticipation (Mais comment tu vas faire sans le permis? Tu n'auras plus de temps à toi, plus de sorties, tu seras crevé, tu verras!). Et surtout, on voit un couple qui rigole, et qui a hâte. J'ai donc pris L'étirement du plexus brachial comme une BD auto-biographique sur la grossesse, l'accouchement et le fait d'être parent, un sujet qui ne me concerne pas spécialement, mais que j'ai eu envie de lire tant il y avait de joie et de tendresse dans ses premières pages.

2.jpgEt puis arrive l'accouchement, un peu difficile, à l'hôpital, la valse des sages-femmes, et le constat : le bébé souffre d'un étirement du plexus brachial, parce que son bras s'est coincé sur sa tête au moment de l'accouchement, et les jeunes parents s'embarquent dans une suite absurde de visites de différents spécialistes qui ont tous un avis différent, méprisent tous leur collègues, et se fichent pas mal du ressenti des parents.
Que cela ne vous arrête pas! Ce n'est pas une BD-coup de gueule contre les médecins, c'est une BD sur la joie d'avoir un enfant, la peur que quelque chose ne se passe pas bien, la culpabilité de ne pas suivre des consignes contradictoires et l'envie de laisser la part belle à la vie, au rire, au mouvement malgré tout ça. Au final, c'est une BD touchante, pleine d'émotion et de joie que je recommande chaudement.

Tout ça m'a mise de bonne humeur!

Publié dans Lectures

Commenter cet article