Shaun Tan, Là où vont nos pères et L'arbre rouge

Publié le par Scarlett

http://bdi.dlpdomain.com/album/9782205059700-couv-I400x523.jpg

 

Titre : Là où vont nos pères (The arrival en V.O.)

Scénario : Shaun Tan
Dessin : Shaun Tan
Couleurs : Shaun Tan
Éditeur : Dargaud

 

Cette BD trottait depuis un moment dans un coin de ma tête. Je l'ai longtemps confondue avec Où le regard ne porte pas, avec laquelle elle n'a rien d'autre en commun que le titre poétique et équivoque. Et puis la couverture, avec son animal bizarre, m'interloquait, tranchait avec ce que m'évoquait le titre, une histoire de traditions plus ou moins ancestrales (les pères, au pluriel, comme dans Mémoires de nos pères ou "envoyer ad patres").

En fait, non.
Pour une fois je vais décider de ne rien vous raconter de l'histoire, je pense qu'il est vraiment dommage de savoir de quoi ça parle avant de lire cette BD. Ne lisez même pas la quatrième de couverture, plongez-vous directement dans les pages.

http://i751.photobucket.com/albums/xx157/tundramebe/stoff/A.jpg

Ce qui frappe tout de suite, c'est la beauté. De tout. Tout est en sépia, le travail des ombres est formidable, l'inventivité de l'auteur pour créer villes et animaux est impressionnante, j'ai eu l'impression d'être à la fois dans le récit d'un de mes ancêtres (le sépia, ça date) et dans un récit forcément fictionnel.
Ce qui frappe ensuite, c'est l'absence d'écrits. Tout passe par l'image, on ne trouve pas un seul mot dans toute la BD. Et pourtant, on comprend très bien, autant ce qui se passe que ce que les personnages ressentent.

http://i751.photobucket.com/albums/xx157/tundramebe/stoff/B.jpg

Là où vont nos pères est une claque visuelle magistrale. Je l'ai feuilleté, puis je l'ai lu, puis je l'ai acheté, tout de suite. Et j'ai eu envie de le relire, encore et encore.
Là où vont nos pères a reçu le prix du meilleur album au festival d'Angoulême en 2008. Pour prolonger l'émerveillement de la lecture, vous pouvez aller voir par ici ou bien par là.

 

 


 

http://storage.canalblog.com/46/88/198504/58046059.jpg

 

Titre : L'arbre rouge (The red tree en V.O.)

Scénario : Shaun Tan
Dessin : Shaun Tan
Couleurs : Shaun Tan
Éditeur : Gallimard jeunesse

 

Dans cet album vilainement estampillé jeunesse, Shaun Tan évoque ces jours où tout va de travers. Lorsque l'âme pleut et que la mélancolie sourd des murs, oppressante (souvenez-vous de Hauru qui se liquéfie dans Le château ambulant). Les textes, bien que traduits, tombent parfaitement sur les émotions. Les dessins, malgré leur objet, sont magnifiques et subjuguent le lecteur à coup sûr.

http://2.bp.blogspot.com/_mewoAJTOt9U/TLbT9LNTE8I/AAAAAAAAAkI/97mJmtBsKmo/s1600/Capture.JPG

L'arbre rouge est un joli remède aux jours de tristesse. Je l'ai acheté en me disant que je le regretterais peut-être, après tout l'album est court et il n'y a que quelques mots par page.

Je ne le regrette pas.

Publié dans Lectures

Commenter cet article