James Lamond

Publié le par Scarlett

james-lamond.jpgIl y a à Manchester un bâtiment de trois étages appelé Afflecks Palace qui regroupe des tas de petites boutiques plus ou moins alternatives. C'est là que l'on vient si l'on cherche des vêtements rétro, vintage,  bling bling, kawaii, gothiques, des peluches et bijoux faits main ou des chapeaux à oreilles - entre autres.
Au milieu de tout ce tintamarre visuel se trouve la boutique (peut-on appeler boutique ces lieux de vente dont le territoire n'est pas délimité?) de James Lamond, un artiste mancunien de 25 ans. Je suis restée bouche bée la première fois que je suis passée devant et ça m'a fait le même effet la deuxième fois. Je trouve ses toiles absolument superbes, à la fois sobres et colorées, douces et sereines quoique intringantes. Les prix sont loin d'être déraisonnables mais me font tout de même hésiter, surtout parce que j'ai peur de ne pas pouvoir emporter les tableaux en France sans les abîmer. Je finirai sans doute par craquer : à 30£ les trois petits tableaux, ce serait dommage de s'en priver.
Quoi qu'il en soit, ce que fait James Lamond est beau! Cela suffisait à justifier un article.
Cliquez sur l'image pour accéder à son blog, cliquez ici pour voir sa galerie sur Deviant art (que je trouve moins épatante, car il n'y a pas que ses tableaux) et cliquez ici pour accéder au groupe Facebook Big Doodles.

Publié dans Tout et rien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article